De l’arbre à la maison écologique – Episode 4 : un chantier propre

La réalisation de maison en ossature bois est un choix écologique non seulement en raison du système constructif lui-même : la mise en œuvre en phase chantier se fait également de façon beaucoup plus environnementale que celle d’une maison maçonnée. On parle de construction hors-site et de chantier propre, grâce au management écologique associé à la technique de construction.

 

GESTION DES DECHETS ET DIMINUTION DE LA BOUE ET DES POUSSIERES

L’origine naturelle du bois et son processus de préfabrication réduit le nombre de déchets globaux non naturels (emballages). Les éléments de murs et de plancher étant fabriqués hors site, les déchets sont aussi beaucoup moins présents sur les chantiers, là où le recyclage est plus contraignant et coûteux.

L’emploi d’une technique de construction à fort impact positif sur la planète, comme l’ossature bois, inspire une méthode plus écologique de gestion de chantiers, en mettant en place un processus de triage de déchets par exemple.

 

MAITRISE DES ENERGIES ET DES RESSOURCES (EAU, SABLE)

La construction traditionnelle en maçonnerie utilise beaucoup d’eau et de sable pour la fabrication du béton, mortiers, ainsi que les diverses opérations de nettoyage. La substitution de cette technique de construction par l’ossature bois permet donc de réduire drastiquement la consommation de ces ressources.

Outre le fait d’utiliser des ressources non renouvelables la fabrication de ciment pour la construction traditionnelle est aussi très consommatrice d’énergie grise et génère d’importantes émissions de CO2.

 

DIMINUTION DES NUISANCES ET POLLUTIONS

La préfabrication en atelier des murs et des éléments de plancher, réduit l’importance et le temps des travaux à effectuer sur place. Ainsi, les opérations génératrices de nuisances sonores (levage des matériaux, assemblage de la charpente) sont rassemblées en quelques jours : les nuisances sont faibles et très concentrées dans le temps.

De plus, les mouvements de véhicule sont limités en volume et en durée. Enfin, la pollution des sols est aussi réduite, la fabrication de maisons en ossature bois ne rejette aucun liquide toxique dans les sols.

 

CIRCUITS COURTS

Le secteur le plus impactant en matière d’émissions de carbone, devant le secteur de la construction, est celui du transport. La construction de maison en bois favorise la filière courte et donc la réduction des émissions de CO2 dans l’atmosphère en diminuant le nombre et les temps de transport. Chez ARTECK, l’ensemble de nos activités et matières premières sont françaises. Nos bois d’ossature proviennent des Vosges ou du Jura, l’usine de fabrication des murs se trouve en Haute-Marne sur le même site industriel que l’usine de fabrication des menuiseries.

 

LA MAISON ECOLOGIQUE :  UN ETAT D’ESPRIT

Opter pour une maison en ossature bois c’est donc un peu plus que le seul choix d’un matériau de construction, mais s’apparente à un état d’esprit global qui entraîne un ensemble de méthodes et d’actions lors du processus de construction.

De la gestion durable de la forêt au quotidien dans un foyer sain et confortable, la filière favorise la séquestration du carbone de l’atmosphère, le tri et la réutilisation des déchets bois pour en faire d’autres matériaux ou pour une utilisation en bois d’énergie. Elle se manifeste en définitif comme une solution aux systèmes constructifs les plus fréquents pour réduire les émissions de CO2 et l’utilisation d’énergie sur l’ensemble de son cycle de vie.